Copyright © Nouvelle Révolution - Narcisse Dagbeto  | Tous droits réservés | contact@nr6.fr
Narcisse AkA scor16VidéosBlack ManLES LARMESParoles / LyricsLes LarmesSous l'AverseContactTéléchargement / Free Download
SOUS L'AVERSE 

Paroles : Narcisse Dagbeto
Musique : Narcisse AkA scor16
(c) Tous droits réservés Mai 2020

COUPLET 1 : 
Le tonnerre gronde 
La nuit tombe 
Les lampadaires éclairent une ruelle sombre 
Les camés courent s’abriter
Les néons du tabac d’à côté s’reflètent sur la chaussée
Et Sur le trottoir d’en face la flamme d’un briquet 
La tige blanche d’une malboro light part directe en fumée
Place du 8 mai 
Les vendeurs à la sauvette chopent la dernière navette 
Retour au bled 
Après avoir trimé
C’est çà Que mes yeux ont imprimé 
La vie un film non primée 
La pluie tombe 
en trombe 
et trempe les "shoes"
puis les vestes ensuite les poches jusqu’au  ticket

C’est "la loose" 
Les bouches de métro avalent 
par dizaine quelques sauteurs de tourniquet 

Le bitume noir est mouillé
le trottoir brille et laisse filer par milliers 
ces déchets vers des égouts affamés 
Un court-métrage familier Pour l’sdf  humilié 
Comment oublier 
Laisser sur le pallier 
cette vision à laquelle je me sens lié 
Et rentrer chez moi sans genou plié 
Impossible pour moi au moins je dois prier 
Ou faire briller 
Sur une "instru" au piano 
Ces Quelques mots que je viens dédier 

REFRAIN :

A ceux , à celles 
Qui sous l’averse 
Conversent avec la dure loi du système 
Ceux qui dans la misère donnent à paris un air de poème 
Ces bohèmes que personne n’aime.
(Bis)

COUPLET 2 : 
le tonnerre gronde 
La nuit tombe 
Les lampadaires éclairent une *ruelle sombre
Les moteurs tournent 
Comme ce client pris dans la combine d’une prostitué qui l’embobine 
Par ses ristournes 
La bobine tourne 
le soir et son histoire se poursuivent 
Les balayeurs de rue la suive en direct live de la "street" 
où ils nettoient les sucs gastriques 
D’un vieil  alcoolique 
Chaque soir c’est la même 
La rue et  ses coliques 
Douleur dans l’abdomen 
Quand ce pompier s’applique 
Pour sauver une vie humaine 
Par  compression  thoracique 
Mais l’alcool a fait 
son pronostic Sarcastique 
Longeant un corps dans un sac plastique 

Dramatique et pathétique 
En manque d’éthique 
Les rues d’paname sont synthétiques 
Tout scintillent 
Sauf les étoiles,  De ceux qui crèvent dans la misère 
Mais qui sont ils ?
Ceux qui ont choisis d’aider leur prochain dans l’anonymat 
Siap, maitre chien, éboueur,  sans un doctorat
Sur un air de piano
Je vous immortalise 
"Te quiero" 
Toi mon héros 
que l’système écrase comme un mégot 
Je viens t'dédier ces mots 

REFRAIN :

A ceux , à celles 
Qui sous l’averse 
Conversent avec la dure loi du système 
Ceux qui dans la misère donnent à paris un air de poème 
Ces bohèmes que personne n’aime.
(Bis)

(c) Tous droits réservés Mai 2020

(c) Tous droits réservés Mai/2020
SOUS L'AVERSE